Sommaire

Un garage n'est pas toujours uniquement un volume où abriter des véhicules. De plus en plus souvent, on y entrepose bon nombre d'objets, et on le transforme même parfois en une buanderie. Dans ce cas, il est important de poser des joints pour étanchéifier et isoler. Les joints pour portes de garage vont permettre de lutter contre le froid, le bruit, l'humidité et le vent, afin que le garage soit presque une pièce de la maison à part entière.

 

Les différentes possibilités de joints pour porte de garage

Avant de se pencher sur le type de joint à poser sur l'entourage d'une porte de garage, il est tout d'abord nécessaire de définir à quel endroit il sera posé et donc sur quel type de porte de garage. Les portes de garage sont de plusieurs sortes et à chacune correspondra un ou plusieurs types et emplacements pour poser un joint d'étanchéité.

La porte de garage à battant(s)

Constituée d'un ou de deux vantaux, la porte à battant(s) s'ouvre et se ferme comme une porte de maison classique en pivotant horizontalement sur ses gonds. Sur ce type de porte, il est possible d'assurer l'étanchéité des battants contre le dormant par un joint d'entourage, mais aussi de poser un joint à la liaison des battants entre eux lorsque ceux-ci sont fermés.

Deux types de joints sont alors requis : l'un se fixera sur l'entourage en béton des battants (sur le dormant et sur le linteau), un second devra se fixer sur les battants (liaison entre les battants mais aussi joint de seuil de porte). Ce joint sera spécifique au matériau dans lequel est constituée la porte du garage.

La porte de garage à basculement 

La porte de garage basculante se compose d'un seul panneau servant de vantail, qui bascule de la position verticale fermée à la position horizontale ouverte au plafond du garage. Sur ce type de porte, un seul joint d'entourage est possible puisqu'il s'agit d'un seul et même panneau, mais un surcroît d'étanchéité peut être assuré par un second joint posé sur le béton de l'entourage (si l'espace entre la maçonnerie et le panneau fermé le permet).

Même s'il existe des portes basculantes en bois, généralement celles-ci possèdent deux cadres en acier : l'un comme entourage du panneau, le second comme cadre de maçonnerie. Le type de joint et sa pose sont alors identiques, aussi bien sur le dormant que sur la porte.

La porte de garage sectionnelle ou pliante

La porte de garage sectionnelle se compose de plusieurs panneaux qui s'articulent entre eux afin de former la porte. Sur ce type de porte, qu'elle soit sectionnelle ou pliante, verticale ou horizontale, le nombre de panneaux multiplie les longueurs de joints à poser.

En général, comme ces portes sectionnelles assurent un minimum de recouvrement et que les espaces entre les panneaux sont réduits, il faut surtout poser des joints minces entre les panneaux et sur leur périphérie, alors qu'un joint sur le châssis fixé à la maçonnerie serait trop exposé pour résister aux ouvertures et fermetures ;

La porte de garage à enroulement

Tout comme un volet roulant, la porte de garage à enroulement est constituée de lames qui s'emboîtent et se recouvrent partiellement entre elles. L'étanchéité entre les lames étant assurée par leur recouvrement, on agit alors pour augmenter l'étanchéité de la porte que sur l'entourage c'est-à-dire dans les rails de guidage de descente des lames.

Le type de joint est alors spécifique au matériau (alu, acier, PVC) mais aussi au profil du rail et à l'épaisseur disponible.

Porte de garage : choisir et poser les différents joints possibles

Une fois que l'on a défini à quel endroit il faut poser des joints selon le type de porte de garage, on choisit quel joint placer à quel endroit, sur l'entourage ou sur les panneaux, sur la maçonnerie ou sur le matériau du cadre ou des panneaux. La forme du joint est élaborée en fonction du rôle principal qu'il devra remplir. Même si tout jointoiement assure de l'isolation, certains joints sont plus spécifiques à leur emplacement.

Les joints à bourrelet

Ce sont principalement les joints à lèvre(s) hémisphérique(s) qui s'écrasent à la fermeture. Ces joints de porte se posent en périphérie des panneaux, du cadre ou de la maçonnerie afin que l'écrasement à la fermeture assure l'étanchéité. Il s'agit généralement de joints souples en polymère et caoutchouc qui sont livrés montés sur un rail porteur. L'ensemble est alors vissé, voire collé, sur le cadre ou le support maçonné. Particulièrement adapté aux portes de garage battantes et sectionnelles, le joint à bourrelet n'est pas conseillé pour les portes où un coulissement des panneaux assurant l'ouverture et la fermeture. En effet, le mouvement répétitif viendrait accrocher et déchirer le joint.

Les joints de haut de porte

Les joints de haut de porte sont des joints plats où une lame de caoutchouc (sur la partie extérieure à la porte) vient masquer l'espace haut entre le linteau et le panneau. Ce type de joint ne nécessite pas d'écrasement pour être efficace puisqu'il s'agit d'un joint obturant. Tout comme le joint à bourrelet, le joint haut est généralement monté sur un rail de maintien que l'on visse (collage déconseillé) sur le haut d'une porte à basculement.

Les joints de seuil

Les joints de seuil sont adaptés pour le bas de la quasi-totalité des portes de garage, mais plus spécialement pour les portes de garage à basculement. Le joint de seuil est généralement constitué d'une lame à profil triangulaire, en caoutchouc assez rigide et surtout robuste, qui n'a pas pour rôle d'être écrasée. L'étanchéité est assurée par le jointoiement entre l'ouvrant et la lame triangulaire qui est fixée sur la maçonnerie du seuil du garage. Ce type de joint de seuil est de préférence vissé et collé au béton du sol, afin de résister aux passages des véhicules.

Joint de porte de garage : conseils de pose

Une fois le joint de porte de garage sélectionné, on s'assure que son type de pose est compatible avec le matériau (acier, alu, PVC, bois, béton) du cadre et/ou des panneaux de la porte. Si le vissage des supports de joints est le plus souvent recommandé, un vissage peut ou doit être renforcé par un collage dès lors que l'on a confirmé la pose (vissage à blanc, puis essais avant vissage-collage définitif).

Il est toujours préférable de renforcer l'étanchéité de la liaison entre le support de joint et le panneau ou le cadre par un cordon de mastic silicone. Même si certaines cartouches de silicone peuvent assurer en même temps l'étanchéité et le collage durable, un complément d'étanchéité en périphérie va protéger la liaison des salissures, poussières, pollens et moisissures qui pourraient s'infiltrer et dégrader esthétiquement l'ensemble.

Prix des joints pour porte de garage

Un joint en caoutchouc spécifique pour portes de garage (plus résistant qu'un joint de porte intérieure) se vend généralement au mètre linéaire (m/l). Il faut compter entre 8 et 15 € le m/l pour un joint de seuil ou de panneau (lame ou bourrelet, voire lame + bourrelet), en sachant que le joint se vend généralement par m/l entier non divisible (1 ou 2 m, mais pas 1,5 m).

Même si c'est un peu plus cher au m/l, il vaut parfois mieux acheter des longueurs plus petites de joints divers (à lame, à bourrelet) plutôt qu'un kit d'une grande longueur d'un seul joint. Il peut être judicieux selon le type de porte de poser d'abord un type de joint (entourage ou seuil) avant de s'enquérir de l'autre type à poser. Selon l'épaisseur du joint posé, le vide à combler sur l'autre partie peut être réduit par le nouveau positionnement de la porte fermée écrasant plus ou moins le joint en place.

Porte de garage

Porte de garage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, l'installation et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Matériaux et isolation

Sommaire